lundi 26 mars 2018

MARDI 3 AVRIL 2018 >> Lucie Taïeb, Kristin Sanders et Nina Zivancevic liront pour nous au Delaville Café


IVY WRITERS PARIS vous invite à une soirée de poésie contemporaine 
discussion et lectures bilingues (en français et en anglais) avec les auteurs :

 Lucie Taïeb 
Kristin Sanders &
Nina Zivancevic



Le 03 avril 2018 à 19h30
Au : DELAVILLE CAFE
34 bvd bonne nouvelle 75010 Paris
M°ligne 8 Bonne Nouvelle

Notre « community page » sur FB—rejoignez-nous: https://www.facebook.com/ivywritersparis

BIOS here bellow in English and French: 

LUCIE TAÏEB was born in Paris in 1977. She is a translator, a poet and a teacher and has published several books of poetry (tout aura brûlé(Les inaperçus 2013), La retenue (LansKine 2015)  depuis Distance (LansKine 2017)) and a novel (Safe, (Editions de l’Ogre, 2016)). She mostly translates Austrian experimental poetry (Ernst Jandl, Freiderike Mayröcker) and is a member of remue.net.

LUCIE TAÏEB est née en 1977 à Paris. Traductrice, poète, chercheuse, elle a publié Tout aura brûlé (Les inaperçus 2013), La retenue (LansKine 2015), Safe, (Editions de l’Ogre, 2016) et depuis Distance (LansKine 2017). Elle est membre du comité du collectif remue.net. Agrégée d’allemand et titulaire d’un doctorat en littérature comparée (thèse : "Territoires de mémoire, l’écriture poétique à l’épreuve de la violence historique »), elle est maître de conférences en littérature comparée à l’Université de Brest. Elle a traduit notamment Heidi Pataki (bio-bibliographie, extrait 1) et Ernst Jandl (bio-bibliographie, extraits 1, ext 2, ext. 3), tous deux présents dans Poezibao par ses soins : http://poezibao.typepad.com/poezibao/2013/07/po%C3%A8tes-lucie-ta%C3%AFeb.html.

--

KRISTIN SANDERS is the author of CUNTRY (Trembling Pillow Press 2017), a finalist for the 2015 National Poetry Series, as well as two chapbooks: This is a map of their watching me (BOAAT 2015), and Orthorexia (Dancing Girl Press 2011). She has taught at Louisiana State University, Loyola University, New Orleans, and Cal Poly, San Luis Obispo. She is a poetry editor for the New Orleans Review and a contributing writer at Weird Sister. She is currently a resident at the Trelex Residency in Paris.

KRISTIN SANDERS est l'auteure de CUNTRY (Trembling Pillow Press 2017), finaliste de la National Poetry Series 2015, et auteure de deux autres ouvrages : This is a map of their watching me (BOAAT 2015), et Orthorexia (Dancing Girl Press 2011). Elle a enseigné à la Louisiana State University, à l'Université Loyola, à la Nouvelle-Orléans, et à Cal Poly ainsi qu’à San Luis Obispo. Elle est éditrice de poésie pour la New Orleans Review et contribue à la revue Weird Sister. Elle est actuellement résidente à la Trelex Residency à Paris.

--

NINA ZIVANCEVIC Poet, essayist, fiction writer, playwright, art critic, translator and contributing editor to NY ARTS magazine from Paris, Serbian-born Nina Zivancevic published 15 books of poetry. She has also written three books of short stories, two novels and a book of essay on Milosh Crnjanski (her doctoral thesis) published in Paris, New York and Belgrade. The recipient of three literary awards, a former assistant and secretary to Allen Ginsberg, she has also edited and participated in numerous anthologies of contemporary world poetry. As editor and correspondent she has contributed to New York Arts Magazine, Modern Painters, American Book Review, East Village Eye, Republique de lettres. She has lectured at Naropa University, New York University, the Harriman Institute and St.John’s University in the U.S., she has taught English language and literature at La Sorbonne ( Paris I and V) and the History of Avant-garde Theatre at Paris 8 University in France and at numerous universities and colleges in Europe. She has actively worked for theatre and radio: 4 of her plays were performed and emitted in the U.S. and Great Britain. In New York she had worked with the “Living Theatre” and the members of the “Wooster Group”. She lives and works in Paris.

NINA ZIVANCEVIC D’origine yougoslave, ayant longtemps partagé son existence entre New-York et Paris, elle a croisé dans son parcours poétique les influences les plus variées et les plus fructueuses de chacun de ces pays. Sa poésie d’une sensibilité essentiellement moderne, défiant les normes et les conventions, franchit les frontières de l’espace et du temps dans un simultanéisme cœnesthésique qui offre l’image désintégrée d’un siècle où horreur et splendeur, bien et mal se côtoient sans transition. Nina Zivancevic endosse courageusement le rôle du poète en temps de détresse. Le « je » qui écrit ne peut se dérober à la contrainte de s’exposer, mais se refuse à tout pathos, à tout enfermement dans une subjectivité sécurisante : Dans l’expression poétique de Nina Zivancevic tout à la fois audacieuse et critique par rapport à toutes autorité et idéologie, le vécu personnel est le support immédiat d’une élaboration poétique exigeante et décapante.

Nina Zivancevic a publié une dizaine de recueils de poésie, pour la plupart en langue serbe, mais aussi en anglais et en français.

lundi 12 mars 2018

MARDI 20 MARS 2018 >> Lee Ann Brown, Laynie Brown, Norman Fischer, Dorothy Lehane liront pour nous au Café Delaville


IVY WRITERS PARIS vous invite à une soirée de poésie contemporaine pour fêter le printemps 
discussion et lectures bilingues (en français et en anglais) avec les auteurs :

 Lee Ann Brown 
Laynie Brown 
Norman Fischer 
Dorothy Lehane 


Le 20 février 2018 à 19h
Au : DELAVILLE CAFE
34 bvd bonne nouvelle 75010 Paris
M°ligne 8 Bonne Nouvelle

Notre « community page » sur FB—rejoignez-nous: https://www.facebook.com/ivywritersparis

BIOS here bellow in English and French: 

Laynie Browne is author of thirteen collections of poems and three novels. Her most recent collections include You Envelop Me (Omnidawn 2017), Periodic Companions (Tinderbox, 2018) and The Book of Moments (Presses Universitaires de Rouen et du havre, 2018).  Her honors include a 2014 Pew Fellowship, the National Poetry Series Award (2007) for her collection The Scented Fox, the Contemporary Poetry Series Award (2005) for her collection Drawing of a Swan Before Memory, and residencies at The MacDowell Colony.  Her poetry has been translated into French, Spanish, Chinese and Catalan. Her writing has appeared in many anthologies including The Norton Anthology of Post Modern Poetry (second edition 2013), Ecopoetry: A Contemporary American Anthology (Trinity University Press, 2013), Bay Poetics (Faux Press, 2006) and The Reality Street Book of Sonnets (Reality Street, 2008). Her critical writing has appeared in journals including Jacket2, Aufgabe , Open Letter and Talisman. She co-edited I’ll Drown My Book: Conceptual Writing by Women (Les Figues Press, 2012). Current works include a public art project in Philadelphia with artist Brent Wahl, for which she selected a constellation of poetry in thirteen languages. Editorial projects include two anthologies Solidarity Texts: Radiant Re-Sisters (Jacket2) and The Poet’s Novel (forthcoming from Nightboat). Forthcoming books include Amulet Sonnets, in two editions, a print edition from Solid Objects with drawings by Sarah Riggs, and an electronic sculptural limited edition with Karen Randall of Propolis Press. Also forthcoming is Amulet: New and Selected Poems, in a bilingual edition in Argentina. She teaches at University of Pennsylvania and at Swarthmore College. She will read poems from: In Garments Worn By Lindens, Indivisible, Translation of the Lilies Back into Lists, Apprentice to a Breathing Hand.

Laynie Browne est l'auteur de treize recueils de poèmes et de trois romans. Ses dernières publications incluent You Envelop Me (Omnidawn 2017), Periodic Companions (Tinderbox, 2018) et The Book of Moments (Presses Universitaires de Rouen et du Havre, 2018). Elle a été distinguée par le Pew Fellowship (2014), le National Poetry Series Award (2007) pour son recueil The Scented Fox, le Contemporary Poetry Series Award (2005) pour son recueil Drawing of a Swan Before Memory et a également réalisé des résidences d’auteur au The MacDowell Colony. Sa poésie a été traduite en français, en espagnol, en chinois et en catalan. Ses travaux ont été publiés dans de nombreuses anthologies, dont The Norton Anthology de Post Modern Poetry (réédition en 2013), Ecopoetry: A Conteporary American Anthology (Trinity University Press, 2013), Bay Poetics (Faux Press, 2006) et The Reality Street Book of Sonnets (Reality Street, 2008). Ses écrits critiques ont été publiés dans des revues comme Jacket2, Aufgabe, Open Letter et Talisman. Elle a co-édité I’ll Drown My Book: Conceptual Writing by Women (Les Figues Press, 2012). Ses travaux en cours comprennent un projet artistique à Philadelphie avec l'artiste Brent Wahl, pour lequel elle a sélectionné une constellation de poésie traduite en treize langues. Les projets éditoriaux comprennent deux anthologies: Solidarity Texts: Radiant Re-Sisters (Jacket2) et The Poet's Novel (à paraître aux éditions Nightboat). Ses parutions à venir incluent également Amulet Sonnets, en deux éditions, une édition imprimée issue de Solid Objects avec des dessins de Sarah Riggs, et une édition électronique limitée avec Karen Randall de Propolis Press. Amulet: New and Selected Poems est également disponible dans une édition bilingue en Argentine. Elle enseigne à l'Université de Pennsylvanie et au Swarthmore College. Elle lira pour nous : In Garments Worn By Lindens, Indivisible, Translation of the Lilies Back into Lists, Apprentice to a Breathing Hand.

--

Norman Fischer is a poet, essayist, and Zen Buddhist priest. The latest of his more than twenty-five prose and poetry titles are (poetry) any would be if (Chax, 2017) and Magnolias All At Once (Singing Horse, 2015). Forthcoming in 2018  from PURH in France is his serial poem On a Train at Night. And from Talisman the poem Untitled Series: Life As It is.  His latest prose works are What Is Zen? Plain Talk for a Beginner’s Mind, and Experience: Thinking, Writing, Language and Religion. He is the founder of the Everyday Zen Foundation (www.everydayzen.org), a network of Zen meditation groups and other projects. For more click on his website http://www.normanfischer.org   His books are distributed by Small Press Distribution in Berkeley, CA. https://www.spdbooks.org/

Norman Fischer est poète, essayiste et prêtre bouddhiste zen. Ses derniers ouvrages poétiques en date sont any would be if (Chax, 2017) et Magnolias All At Once (Singing Horse, 2015). A paraître en 2018 aux PURH (France) On a Train at Night ou bien What Is Zen? Plain Talk for a Beginner’s Mind, and Experience: Thinking, Writing, Language and Religion. Il a également créé la Fondation Everyday Zen (www.everydayzen.org), un réseau de groupes de méditation Zen et autres projets associés. Vous pouvez le retrouver sur ce site : http://www.normanfischer.org. Ses livres sont distribués par Small Press Distribution à Berkeley (Californie) et disponibles à cette adresse : https://www.spdbooks.org/AdvancedSearch

--

Lee Ann Brown was born in Japan and raised in Charlotte, North Carolina. She attended Brown University, where she earned both her undergraduate and graduate degrees. She is the author of Other Archer, which also appears in French translation by Stephane Bouquet as Autre Archere (Presses Universitaires de Rouen et du Havre, 2015),  In the Laurels, Caught (Fence Books, 2013), which won the 2012 Fence Modern Poets Series Award, as well as Crowns of Charlotte (Carolina Wren Press, 2013), The Sleep That Changed Everything (Wesleyan, 2003), and Polyverse (Sun & Moon Press, 1999), which won the 1996 New American Poetry Competition, selected by Charles Bernstein. In 1989, Brown founded Tender Buttons Press, which is dedicated to publishing experimental women’s poetry. She has taught at Brown University, Naropa University, Bard College, and The New School,St. John’s University, among others. Brown has held fellowships with Teachers & Writers Collaborative, Yaddo, Djerassi, the MacDowell Colony, the International Center for Poetry in Marseille, France, the Howard Foundation and is now the Judith E. Wilson Poetry Fellow at Cambridge University.

Lee Ann Brown est née au Japon et a grandi à Charlotte, en Caroline du Nord (USA). Elle a fréquenté Brown University, dont elle est diplômée. Elle est l'auteur de Other Archer, qui a été traduit en français par Stéphane Bouquet : Autre Archère (Presses Universitaires de Rouen et du Havre, 2015). In the Laurels, Caught (Fence Books, 2013), a par ailleurs remporté le Fence Modern Poets Series Award (2012), tout comme sont autre ouvrage Crowns of Charlotte (Caroline Wren Press, 2013). Au paravant elle a également publié The Sleep That Changed Everything (Wesleyan, 2003) et l’ouvrage Polyverse (Sun & Moon Press, 1999) qui a remporté le New American Poetry Competition (1996). En 1989, Lee Ann Brown a par ailleurs fondé les éditions Tender Buttons Press, qui se consacre à la publication de poèmes expérimentaux au féminin. Elle a enseigné à Brown University, à Naropa University, au Bard College entre autres. Elle a aussi obtenu des bourses Teachers & Writers Collaborative et des résidences à Yaddo, Djerassi, la MacDowell Colony, le Centre International de Poésie à Marseille (France), la Fondation Howard et est actuellement « Judith E. Wilson Poetry Fellow » à l'Université de Cambridge.

--


Dorothy Lehane is the author of three poetry publications: Umwelt (Leafe Press, 2016), Ephemeris (Nine Arches Press, 2014) and Places of Articulation (dancing girl press, 2014). She is the founding editor of Litmus Publishing, a press exploring the intersection between science and literature. Her research explores social, ethical and perceptual questions surrounding and concerning cultural encounters and embodied responses in the practice of disability/illness poetry. She is currently working on a long sequence, Bettbehandlung [Bedrest], examining the historical treatments of sick female subjects. She has read her work to audiences at Magnetic South Festival, Sounds New Music Festival, Université Sorbonne Nouvelle Impaired/Heightened Senses conference, the Science Museum, the Wellcome Trust Gallery, the Barbican, the Roundhouse, and BBC Radio Kent. Recent poetry and reviews appear in Molly Bloom, Journal of Poetics Research, and Blackbox Manifold. Dorothy teaches Creative Writing as the University of Kent.

Dorothy Lehane a publié trois ouvrages poétiques : Umwelt (Leafe Press, 2016), Ephemeris (Nine Arches Press, 2014) et Places of Articulation (dancing girl press, 2014). Elle est la fondatrice des éditions Litmus Publishing, explorant l’entre-deux des sciences et de la littérature. Ses recherches explorent les questions sociales, mais aussi éthiques et perceptuelles en rapport avec les réponses incarnées par la pratique de la poésie en regard du handicap et/ou de la maladie. Elle travaille actuellement sur une longue séquence, Bettbehandlung [Bedrest], examinant les différents traitements historiques de sujets féminins malades. Elle a partagé son travail avec le public au Festival Magnetic South, au Sounds New Music Festival, lors d’une conférence à l’Université Sorbonne Nouvelle « Impaired/Heightened Senses », au Science Museum, au Wellcome Trust Gallery, au Barbican, au Roundhouse et à la BBC - Radio Kent. Ses poésie et textes critiques récents sont parus chez Molly Bloom, Journal of Poetics Research et Blackbox Manifold. Dorothy Lehane enseigne l'écriture créative à l'Université de Kent.

dimanche 18 février 2018

MARDI 20 FEVRIER 2018 >> Lily Robert-Foley et Sophie Loizeau liront pour nous au Café Delaville

IVY WRITERS PARIS vous invite une soirée de poésie contemporaine :

discussion et lectures bilingues en français et en anglais
avec Lily Robert-Foley (USA) 
 Sophie Loizeau (France)



Le 20 février 2018 à 19h30
Au : DELAVILLE CAFE
34 bvd bonne nouvelle 75010 Paris
M°ligne 8 Bonne Nouvelle

Vous pourrez écouter :

SOPHIE LOIZEAU qui vit à Versailles. Ses trois premiers livres, écrits entre 1998 et 2004 (Le Corps saisonnier, La Nue-bête, Environs du bouc), sont marqués par la présence de la nature. Une nature qui fraye avec le mythologique et le fantastique, une nature travaillée par le désir et la sexualité. Les livres suivants (La Femme lit, Le Roman de diane, Caudal), écrits entre 2004 et 2013, forment une trilogie autour du mythe de Diane et osent une féminisation systématique et radicale de la langue. En forçant la langue française à réfléchir, à se retourner sur son propre arbitraire, Sophie Loizeau bouleverse les conventions. Grammatisation est le terme par lequel elle désigne tout ce travail de bouleversement. Parallèlement à cette question de la visibilité du féminin dans la langue et de l’égalité homme / femme, Le Roman de diane et Caudal amorcent une réflexion sur le passage de l’écrit vers l’oral. Ma Maîtresse forme mène la réflexion à son terme en expérimentant et en proposant une version bilingue langue écrite / langue dite de la poésie. La Chambre sous le saule quant à elle, poursuit la sorte de poésiefiction inaugurée dans le Roman de diane. Si la forme en prose fragmentée reste inchangée, la langue y est volontairement plus fluide. Le don d’instase, qui selon l’auteure est la faculté quasi chamanique d’entrer en résonnance avec soi et avec la nature, est de tous ses livres :

Le Corps Saisonnier, Le Dé bleu, 2001
La Nue-bête, Comp’Act 2004,
L’Amandier 2013 ; bourse Poncetton de la SGDL 2004 / prix Georges Perros 2006
Environs du bouc, Comp’Act 2005, L’Amandier, 2012, suivi d’un entretien avec Pascal Quignard, prix international de poésie Yvan Goll 2005
La Femme lit, Flammarion 2009 / réédition 2014
Le Roman de diane, Rehauts 2013
Caudal, Flammarion 2013 ; prix François Coppée de l’Académie Française, 2014
Lys, Fissile 2014 avec des dessins de Bernard Noël

Sont parus cette année :
Ma Maîtresse forme, Champ Vallon février 2017 avec un frontispice de Magali Ballet
La Chambre sous le saule, PURH (Presses universitaires de Rouen et du Havre) mars 2017 avec une postface de Michel Deguy. Ce livre a été traduit en anglais (USA) par Lily Robert-Foley sous le titre The room under The Willow Tree.

Parmi les anthologies de poésie : 
Passeur de mémoire, Poésie / Gallimard, 2005
Eros émerveillé, Poésie / Gallimard, 2012
Un Nouveau monde, Flammarion, 2017

LILY-ROBERT FOLEY quant à elle, enseigne l'étude de la traduction à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3. Elle est l’auteur de Jiji (Omnia Vanitas Press, 2016), un livre de poèmes en prose et d’écriture conceptuelle, Money, Math and Measure (Essay Press, chapbook series, 2016), m (un volume de poésie-critique-collage (Corrupt Press, 2013) et graphemachine (Xerolage, 2013), un recueil de poésie visuelle. Elle compose également et performe des messes chorales et est membre d’Outranspo, un groupe international de traduction expérimentale.

mardi 16 janvier 2018

MARDI 23 JANVIER 2018 >> Mathieu Brosseau, Margo Berdeshevsky et Elena Rivera liront pour nous au Café La Robe et la Mousse, 75006.


IVY WRITERS PARIS vous invite à une soirée de poésie contemporaine :
discussion et lectures bilingues en français et en anglais

Le 23 janvier 2018
à 19h30 au
 CAFE LA ROBE ET LA MOUSSE
avec les auteurs :

MATHIEU BROSSEAU 
MARGO BERDESHEVSKY 
et ELENA RIVERA



Le 23 janvier 2018 à 19h30
3 rue Monsieur le Prince
75006 Paris Station Odéon.

Notre blog: http://ivywritersparis.blogspot.fr/
Devenez MEMBRE du groupe: https://www.facebook.com/groups/101898279922603/
Notre « community » page sur FB—rejoignez-nous: https://www.facebook.com/ivywritersparis 

BIOS:

MATHIEU BROSSEAU, qui a dit « Écrire, c'est provoquer l'avenir. » est un écrivain et bibliothécaire français, né à Lannion, et qui vit à Paris. Il travaille une prose dynamique, « qui tend vers le flux». A la fois romancier et poète, il a fait paraître onze livres qui creusent les questions du corps, de l'identité, du temps, de l'animalité, du désir ou encore de la gémellité. France Culture, dans leur présentation d’un pocast d’extraits d’ici là en 2013 déclare que « Mathieu Brosseau est un poète des limites, de celles qu'il expérimente et pour reprendre le titre de Lacoue-Labarthe, on comprend, en lisant Mathieu Brosseau qu'il fait de la poésie une expérience. Ce qui est donné à lire ne décrit pas, ne témoigne pas, mais produit des vertiges. La langue n'est plus une fin permettant de retranscrire a posteriori le vécu mais un moyen pour éprouver frénétiquement le vécu tel qu'il se déroule, ici dans ça. Là où nous habitons le monde, là où nous nous habitons. Poète des limites donc mais aussi poète de la réconciliation car, pour lui, il s'agit de trouver la clé des limites, là où elle s'accordent et donnent réponse. » (source : https://www.franceculture.fr/personne-mathieu-brosseau) Poésie : L'Aquatone, La Bartavelle Éditeur, 2001 (ISBN 9782877446310), Surfaces : journal perpétuel, Éditions Caractères, 2003 (ISBN 9782854463521), Dis-moi, livre d'artiste, Éditions La Canopée / La Rivière échappée, 2008, La Nuit d'un seul, Éditions La Rivière échappée, 2009, Uns, Le Castor astral, 2011 (ISBN 9782859208639) (paru auparavant sur Publie.net en 2009). Illustrations par Winfried Veit et préface de Jean-Luc Nancy, L'Espèce7, éditions Mots tessons, 2009, Et même dans la disparition, Wigwam éditions, 2010, La Confusion de Faust, éditions Le Dernier Télégramme, 2011 (ISBN 9782917136454), Ici dans ça, Le Castor astral, 2013 (ISBN 9782859209438). Illustrations par Jean-Marc Scanreigh., L'Animal Central8, Le Castor astral, 2016. Frontispice par Edmond Baudoin. Roman : Data Transport9,10,11,12, éditions de l'Ogre, mai 2015 (ISBN 9791093606101)). Postface de Sandor Mychkine (pseudonyme de l'astrophysicien Aurélien Barrau), Chaos13, éditions Quidam [archive], février 2018 (ISBN 978-2-37491-075-8) Il a été administrateur à la Société des gens de lettres entre 2015 et 2017. En tant que bibliothécaire dans le 3ème arrondissement de Paris, il organise de nombreuses manifestations littéraires et s'occupe d'un fonds poésie et écritures contemporaines.
Il tient un site « Plexus-S » sur la poésie : http://www.mathieubrosseau.com/ 

ELENA RIVERA was born in Mexico City, and spent her formative years in Paris. Her new book Scaffolding (2017) is available from the Princeton Series of Contemporary Poets. Recent chapbooks include LE SOUCI FORMEL/ the formal concern from Belladonna* (2016) and her bilingual artist book Disturbances in an Ocean of Air (Estepa Editions, France, artwork by Kate Van Houten. 2016). Other books of poetry are Atmosphered (Oystercatcher Press, 2014), On The Nature of Position and Tone (Fields Press, 2012) and The Perforated Map (Shearsman Books, UK, 2011). Her poetry has appeared in The Nation, The New York Times, Denver Quarterly, Jacket2, The Volta and Aufgabe among others. She won the 2010 Robert Fagles prize from the National Poetry Series for her translation of Bernard Noël’s The Rest of the Voyage (Graywolf Press, 2011) and is a recipient of a 2010 National Endowment for the Arts Literature Fellowship in Translation. 

MARGO BERDESHEVSKY, born in New York city, often writes and lives in Paris. Her newest poetry collection, Before The Drought, is from Glass Lyre Press, published in late September 2017. (In an early version, it was finalist for the National Poetry Series.) Carolyn Forché said of Berdeshevsky’s new work that “Before the Drought is a lyric meditation on corporeal existence, suffused with atavistic spirit and set in historical as well as cosmic time, a work of radical suffering and human indifference but also sensual transport” Kevin Prufer  declares that “Here, Margo Berdeshevsky offers us vast interiorities—sensuous, erotic, complexly feminine.  These poems may be distinguished for their musical intricacy and formal variation, but they are also profoundly moving, their speakers subsumed in memory, the constant presence of their bodies, the certainty mortality, and the intrusive violence of the worlds they inhabit.” Lisa Russ Spaar writes that ““Drought” (Middle English, from Old English drūgath, from drūgian) dates back to the twelfth century, and, as with many of our earliest words, articulates a primal human condition—in this case thirst, want, dearth. With the temporal, shape-shifting fluidity of myth, Before the Drought is both lambent with pre-Lapsarian plenitude and vexed by post-Lapsarian lack. The speaker in these poems—part transgressive nun, part revolutionary alchemist—confronts at every turn what it means to live in time, in a body […]” Berdeshevsky is also the author of Between Soul & Stone, and But a Passage in Wilderness, (Sheep Meadow Press.) Her book of illustrated stories, Beautiful Soon Enough, received the first Ronald Sukenick Innovative Fiction Award for Fiction Collective Two (University of Alabama Press.) Other honors include the Robert H. Winner Award from the Poetry Society of America, a portfolio of her poems in the Aeolian Harp Anthology #1 (Glass Lyre Press,) the & Now Anthology of the Best of Innovative Writing, and numerous Pushcart Prize nominations. Her works appear in the American journals: Poetry International, New Letters, Kenyon Review, Plume, The Collagist, Tupelo Quarterly, Gulf Coast, Southern Humanities Review, Pleiades, Prairie Schooner, The American Journal of Poetry, among many others. In Europe her works have been seen in The Poetry Review (UK) The Wolf, Europe, Siècle 21, & Confluences Poétiques. A multi genre novel, Vagrant, and a hybrid of poems, Square Black Key, wait at the gate. She may be found reading from her books in London, Paris, New York City, or somewhere new in the world. Her “Letters from Paris” may be found in Poetry International, here: http://pionline.wordpress.com/category/letters-from-paris/  For more information, kindly see:  http://margoberdeshevsky.com    and  http://margoberdeshevsky.blogspot.com